Equipe

Camille Cau

Après un passage par les Beaux Arts de Montpellier, elle part une année à New York grâce à une bourse du ministère de la culture pour y suivre les enseignements des compagnies de Martha Graham, Merce Cunnuingham, ou encore Alvin Ailey. De retour en France, elle devient interprète pendant six ans pour Jean-Claude Gallotta. Parallèlement à cette aventure où elle collabore avec d’autres chorégraphes (Virginie Mirbeau, David Drouart,…), Camille Cau obtient son diplôme d’Etat de professeur de danse.                                    

En 2011, elle rejoint la compagnie d’Alban Richard en tant qu’assistante et interprète.
C’est à partir 2009 que la nécessité de donner naissance à son propre travail prend forme en créant la compagnie
chorégraphique Pourquoi, le chat?.  Elle collabore alors avec Jeune du Monde en créant deux pièces pour des danseurs amateurs et préprofessionnels : Désaxé et Illulissat présentées au TNT de Toulouse, au festival Ravensare , traces contemporaines et à Tel Aviv. Sont ensuite crées plusieurs projets chorégraphiques, WoO spectacle de rue (2011) en collaboration avec Robin Leduc, Serendipity (2012) solo avec le regard extérieur d’Hélène Cathala ou encore Rose ou verte la nuit, pièce créée en 2014.                                                                                                                                  

Avec le réalisateur Adrien Privat, elle chorégraphie également des projets filmiques : 2 bis place Belfort, duo avec Yannick Hugron, et ConsoMotion sélectionnés par le Festival International de Vidéo Danse de Bourgogne et Numéridanse.tv.

Le travail de Camille Cau se développe autour du désir d’entrainer le spectateur au coeur du spectacle, quelque soit le projet. L’envie d’atteindre et peut être même de troubler domine, l’idée qu’une pièce chorégraphique permet de prendre part à une expérience globale, s’abstraire un instant du quotidien, pour peut être le questionner ou lui donner une autre dimension, en jouant avec le surréalisme et l’abstraction.

 

Equipe

Max Fossati

Il intègre la formation du CNDC d’Angers puis celle du CCN de Monpellier, après avoir obtenu le diplôme d’Etat de professeur de danse. Il participe depuis 2002 aux projets d’Alban Richard en tant qu’interprète principalement et parfois en tant qu’assistant. Concernant la pratique de l’improvisation, il est invité depuis 2008 à suivre le processus « danse » de Rosalind Crisp. Il est aussi actuellement interprète pour Lionel Hoche et a entre autre travaillé avec Olivia Granville, Gabriel Hernàndez, Osman Khelili, Odile Duboc, Virginie Mirbeau et Françoise Tartinville. Il rejoint Camille Cau sur la création Rose ou verte la nuit comme assistant et interprète.

Equipe

Yannick Hugron

Yannick Hugron se forme au Centre Chorégraphique National de Montpellier ainsi qu’au Conservatoire National Supérieur de Lyon. Il rejoint le CCN de Grenoble de Jean-Claude Gallotta en 1998 jusqu’à son départ en 2016. Il prend part à presque toutes les pièces du chorégraphe ainsi qu’à plusieurs transmissions de répertoire en France et à l’étranger. En parallèle, il participe à de nombreux projets avec notamment : Annabel Bonnery, les gens d’Uterpan, le Pôle. Il cofonde en 2005 au Japon le groupe Kayaku project, collectif d’artistes d’horizons différents.

Equipe

Robin Leduc

Producteur-auteur compositeur et musicien, il sort son premier album Hors Pistes chez tôt ou tard en 2010, il obtient la même année le prix Adami aux Francofolies de la Rochelle. Il travaille en studio où il produit et réalise des albums pour d’autres groupes et chanteurs, comme par exemple : Austine, The Rodéo, Revolver, Marie Flore, June & Lula… En 2014, il compose la musique de Et mon cœur a vu à foison d’Alban Richard, créée au Théâtre National de Chaillot. Il collabore avec Pourquoi, le chat ? depuis plusieurs années.

Actuellement il travaille à la réalisation de l’album d’Alexis HK, Nico and the Red Shoes, Grandi Manberg (lauréat du Fair 2014) … dans son studio Parisien.

Equipe

Marine Combrade

En 2004, son diplôme d’état de professeur de danse en poche, Marine rejoint Londres pour trois ans de formation intensive à la London of Contemporary Dance School (« The Place »). Fraiche-ment diplômée, elle remporte le Deutsche Bank Award for Contemporary Dance en collaboration avec Carl Harrison. 

De retour en France, elle danse et assiste pour divers chorégraphes tels que Marc Vincent, Daisy Fel, Philippe Ducou, Didier Théron, Jean-Christophe Boclé, Xavier Lot.Elle développe aussi son propre travail chorégraphique. Avec Carl Harrison, elle crée deux pièces, I love you; me neither et Contre toi, qui tourneront en France et en Angleterre. Avec Nicholas Reed, percussionniste, elle crée Aube et Counterpoint and Dialogue en Allemagne. Avec Sophie Chadefaux, L’Attachement des bobines et De la nuit froide à Paris. 

Passionnée par le travail du corps et par sa puissance expressive, elle obtient son diplôme en Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé (AFCMD). Elle donne cours tech-niques, ateliers et cours d’anatomie-physiologie pour le Diplôme d’Etat de professeur de danse aux Rencontres Internationales de Danse contemporaine. Elle enseigne également pour des publics divers et en pilates sur machine. Depuis 2015, elle est intervenante aux Chantiers des Francofolies de la Rochelle.

Equipe

Charline Grand

Actrice et metteur en scène issue de l’école du TNB. Au théâtre, elle a joué notamment sous la direction de Stanislas Nordey, de Christine Letailleur, Éléonore Weber et Patricia Allio, Myriam Marzouki. Depuis 2005, elle travaille régulièrement avec le collectif Lumière d’août en tant qu’actrice et metteur en scène. Elle met aussi en scène plusieurs textes d’Alfred Dogbé et travaille régulièrement avec la compagnie Arène Théâtre au Niger. En 2009, elle joue avec Pascal Tagnati dans Juillet d’Yvan Viripaev, dans la mise en scène de Lucie Berelowitsch, et poursuit avec lui une collaboration artistique sur ses différents travaux. Actuellement elle travaille sous la direction de François Verret pour Chantier 2014-2018 et de Christine Letailleur dans Hinkemann de Ernst Toller au TNB.

Equipe

Florian Leduc

Diplômé de la Villa Arson Nice, École Nationale Supérieure d’Art où il pratique la performance, la vidéo et l’installation. À la fois dramaturge, scénographe, créateur lumière, vidéaste, il collabore à de nombreux projets en Europe. 

Depuis 2010 avec Marion Duval avec qui il créera Las vanitas 2011, Médecine générale  2013, Clap trap 2015. Il est assistant de l’artiste belge Erick Duyckaerts depuis 2010, et collabore avec Joris Lacoste depuis 2005 notamment pour la pièce Le vrai spectacle Festival d’automne 2012 et pour créer les lumières, la scénographie et la vidéo des pièces Suites N°1 , Suite N°2 et Suite N°3 au Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles.

Depuis 2012 avec Yan Duyvendak, Aurélien Patouillard, Cédric Djedje, Malika Djardi, Lucie Eidenbenz, Marion Duval, Adina Secretan , Pauline Simon, Claire Deutsch, Claire Dessimoz.

Equipe

Claire Malchrowicz

A l’issue en 2009 d’une formation en danse contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Paris, complétée par une approche du cirque et du théâtre de geste à Bruxelles, Claire Malchrowicz s’engage  dans des démarches de recherche et de création en parallèle de son travail d’interprète.

Elle co-écrit les pièces du collectif Sur Une Patte… réuni autour des apparitions de l’absurde et du burlesque en danse, puis initie grenade, essais autour de l’infime et l’invisible.

Elle mène différents travaux entre écriture, improvisation et performance : Fouilles poétiques avec Pénélope Laurent-Noye en hôpital psychiatrique ; Plan B/Beauplan distendu avec Hélène Lauth, designer, dans un quartier en restructuration ; Dans se perdre il y a la question du demi-tour avec Marion Rhéty, performances et expositions à partir d’expériences de marches.

En tant qu’interprète auprès de Nathalie Pernette, Marc Vincent, Olivier Bioret, Aurélie Berland, Gaëtan Rusquet, Simon Gauchet…

Elle se spécialise en Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé.